actu
Contre les abus des avocats et notaires
Adhésion association
Pétition pour une nouvelle justice
articles de presse
Livre May Dupé
La voix des victimes - Cas concrets
Les actualités de l'association
Lettre ouverte à Monsieur Nicolas SARKOZY
2
Réseau social - Facebook Réseau professionnel Viadeo Voir la vidéo sur Dailymotion
mailing list
 
Inscrivez-vous à
notre mailing list !
 

..Mentions légales


Plaidoyer pour une nouvelle justice

 


UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LES VICTIMES D'UNE CERTAINE CATEGORIE D'AVOCATS ET DE NOTAIRES (ESCROCS) DANS L'EXERCICE DE LEUR FONCTION.

Cliquez sur la page Perspectives...

Vous êtes victime de forfaitures de la part de votre avocat ou notaire,  adressez un exposé de vos difficultés à l'association "Nouvelle Justice", entièrement dévolue à votre écoute, qui vous apportera aide et soutien pour toute nouvelle orientation éventuelle. Y joindre votre bulletin d'adhésion et la feuille de pétition dûment remplis, datés et signés.

Adresse postale : 12, Rue Meynadier /06400 Cannes.

Pour toute poursuite judiciaire à engager ou à continuer, un avocat de vocation pourra se charger de votre dossier. 

(Contact : nouvellejustice@orange.fr / tél. : 04 93 38 59 82 )

Mise à jour du 04 novembre  2016


Bonne nouvelle : Elise LUCET serait peut-être intéressée par le sujet pour une prochaine émission de CASH INVESTIGATION sur Antenne 2

                                                                 PRESENTATION  DU LIVRE (sommaire)

 

            Introduction ou prologue

            Dédicace : Pour mon honneur et pour mon fils.

 

            1975-1990

 

                   Chapitre I : Une vie heureuse à « Camille Amélie ». Puis, tout bascule…

 

 

            1990-2005 (avec une incursion période 1986 à 1990)          

                                                                                                 

                                                                                   Je dédie le récit de ce scandale à Maître Denise Verdet, 

                                                                 avocate de vocation à qui je dois ma survie (1925-1995)                                                                                                                                                                                                                                                                

Chapitre II : Une avalanche de dérives, de mauvaise foi, et de procédés inadmissibles conseillés

                      par Maîtres Bernard Estradier et Etienne Draillard (mes avocats), Jean-Claude

                      Bertrand (mon notaire), abusant ma bien légitime confiance. Des forfaitures étayées

          de preuves irréfragables, restées impunies.

                  

                                                                                                              « La séparation des pouvoirs a conféré aux Avocats 

                                                                                                             et notaires un pouvoir excessif sur le citoyen lambda »

                                  

Chapitre III.  L’organe judiciaire, l’exécutif, le législatif, coupables de « Non-assistance à

                        personne en danger ».

 

     1ère Partie   Le dysfonctionnement du système judiciaire actuel où, faute de contrôle véritable les avocats et notaires sont 
                          « juges et  parties » face aux citoyens lambdas

                    chapeau

 

                                  Sous-partie

A. 1. L’infaisabilité de l’Ordre des Avocats. L’avocat « juge et partie » en cas de conflit avec son client.
 

                                        2. L’infaisabilité de La Chambre des Notaires. Le notaire « juge et partie » en cas de conflit avec son

   client.

 

Transition    Les Avis du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats et du Président de la Chambre des Notaires ont force de loi.  Les informations mensongères du Sénat sur les recours en  réclamation contre son  notaire. Instruction pénale infaisable.

 

                                   Sous-partie

B.  1. L’infaisabilité d’une instruction pénale dès lors que la plainte met en cause des avocats ou notaires dans l’exercice de leur fonction.

2. L’impossibilité d’une assignation en responsabilité civile contre son avocat ou notaire qu’il serait utopique d’espérer gagner dès lors que les dés peuvent être pipés d’avance…

 

Transition : La bataille du «pot de terre » contre « le pot de fer », inenvisageable.

 

2ème Partie : L’exécutif et l’organe judiciaire font ouvertement aveu d’incompétence sans toutefois proposer de solution
                     alternative. Le Médiateur de la République non plus ne propose aucun contrôle véritable des métiers d’avocats
 
                   et de notaires

                   Chapeau

 

                                   Sous-partie

A.     1. Le Ministère de la justice,  Garde de Sceaux, avoue son incompétence à intervenir dans le dossier client-avocat ou client-notaire, sans toutefois proposer de solution alternative, ni une réforme de l’Ordre des  Avocats et de La Chambre des Notaires pour un contrôle fiable, apte à résoudre la réclamation du citoyen-néophyte-abusé.

2. L’irresponsabilité du gouvernement pourtant responsable vis-à-vis du citoyen.

 Transition

                                  Sous-partie

 

B.     1. Le médiateur de la République Delevoye fait des observations, mais, lui non plus ne            propose aucune solution alternative.

  

Conclusions : Pour les victimes de forfaitures d’avocats et de notaires, demander réparation est une voie sans issue… De par les infaisabilités,  incompétences et  inactions, organisées à tous les échelons des Services du Pouvoir Public régissant ces deux professionnels du droit, c’est leur impunité qui s’en trouve garantie en amont des droits fondamentaux du citoyen. Les victimes d’une certaine catégorie d’avocats et de notaires, elles, sont laissées sur le bas côté de la route... 


                                                                                                                Si vis pacem para bellum

                                                                                                               (Si tu veux la paix, prépare la guerre)

 

2005-2014

             

Chapitre IV   La parfaite imposture de l’Etat, qui, par défaut de mise en œuvre, organise la « mise

                          en danger de la vie du citoyen ». Crime aggravé par un « non-assistance à personne

                          en danger ».

                                                              

                                                                                                            « La Justice est aveugle, ôtons-lui son bandeau ! »



             Chapitre V.      L’association « Nouvelle Justice » pour la garantie  effective, en France, des  droits fondamentaux du citoyen, par                                       la réforme de l’Ordre des Avocats et de La  Chambre  des Notaires            .

            Charte pour une Nouvelle Justice, une justice enfin responsable.

Le délai de prescription doit être aboli dès lors que les plaintes dénoncent des forfaitures d’avocats et de notaires.

 

Chapitre VI : C’est en forgeant que l’on devient forgeron ou l’hymne à la vie et à l’amour du 

                         prochain (épilogue philosophique sur les principes de la résilience qui m’a permis de

                         transformer le fruit de mes épreuves en solution efficace dans l'intérêt général).





 


 



Mobilisez-vous ! Adhérez à "Nouvelle Justice". Signe

Présidente de "Nouvelle Justice" : May Dupé
Siège social :
12, Rue Meynadier, 06400 CANNES - Tél. : 04 93 38 59 82
E-mail : maydupe@sfr.fr